Accéder au contenu principal
l'éternité c'est le début des emmerdes

Commentaires

Potemkin a dit…
"l'éternité c'est le début des emmerdes" Dure dure celle là! Si l'on considère le point "x" d'une ligne du temps tridimentionnelle, désignant l'instant prècis ou commencent les emmerdes, il faudrait y faire coïncider un point "e" désignant le début de l'éternité. Or par définition l'éternité n'a ni début ni fin. dje'nai ni compri, poutain, dje'n suis ni si biesse???????
daav a dit…
je pense que tu as très bien saisi le dilemme idiot contenu dans celle-là. le début des emmerdes coïncide avec le début tout court et en considérant que certains travaillent pour, se battent pour et fantasme sur l'immortalité... et qu'ils l'obtiennent, ils sont juste bon pour une infinie suite d'emmerdes... c'est ma phrase qui est aussi biesse
flams dobelman a dit…
parfois Baudelaire échappe aux mathématiques...
Potemkin a dit…
La poésie atteint des temps et des lieux qu'aucune logique ne peut appréhender. Tu es un grand Poète Dav!
daav a dit…
comprends pas

Posts les plus consultés de ce blog

L'adolescence est l'ultime escarmouche de la méchanceté enfantine,
quand cette dernière se prolonge jusque la vilainie adulte,
ça relève alors de la psychiatrie