Accéder au contenu principal
si un couillon n'avait pas inventé ce proverbe:
"un homme prévenu en vaut deux"
on n'aurait pas des prisons surpeuplées

Commentaires

Potemkin a dit…
S'il avait dit "un homme prévenu ne vaut rien" on aurait vu des centaines de mères pleurer devant des bâtiments vident la disparition de leur enfants.
daav a dit…
s'il avait dit "... un prévenu, est un homme mort" ?
flams dobelman a dit…
s'il avait dit "un préparti, est un mort né"?

Posts les plus consultés de ce blog

L'adolescence est l'ultime escarmouche de la méchanceté enfantine,
quand cette dernière se prolonge jusque la vilainie adulte,
ça relève alors de la psychiatrie